Défi écoles à énergie positive : 200 élèves du territoire ont participé

Remise de Prix du Défi Ecoles à Energie Positive , Vendredi 30 juin, Espace Cours à Epinal

 

Le Défi Ecoles à Energie positive a pour but de sensibiliser les jeunes publics aux enjeux du dérèglement climatique à travers des actions concrètes, mesurables et ludiques tout au long de l’année scolaire. La 1ère édition ce défi a été lancé par La Communauté d’Agglomération d’Epinal en septembre 2016. La remise des prix aux 9 écoles participantes a eu lieu ce 30 juin 2017.

Inspiré du Défi Familles à Energie Positive et financé grâce au programme TEPCV de l’Agglomération, ce Défi s’inscrit dans les programmes de l’Education au Développement Durable définis par le ministère de l’Education Nationale. Il peut être travaillé en interdisciplinarité dans le cadre d’un projet pédagogique. Il a reçu à son lancement un avis favorable du Directeur académique des services de l’Education Nationale.

Pour sa première édition, il concernait les classes de cycle 3 en écoles primaires (les CM1 et CM2 situées sur les circonscriptions d’Epinal et Golbey). Mais toutes les classes de l’école pouvaient participer. Une classe de cycle 2 s’est d’ailleurs inscrite. Ce jeu-concours a permis aux élèves de faire des économies d’énergie dans leur école en découvrant des notions de maths, de sciences, et de français mais de façon ludique. Au total, le Défi a concerné quelque 200 élèves, donc potentiellement 200 familles. Neuf classes se sont inscrites, réparties sur le territoire de la façon suivante :

 

GOLBEY

Elémentaire Jean de la Fontaine

CM1

CHâTEL-SUR-MOSELLE

Élémentaire 

CM1

CHâTEL-SUR-MOSELLE

Élémentaire 

CM2

ÉPINAL

Primaire Emile Durkheim

CM1-CM2

EPINAL

Primaire Saint-Laurent

CM1

DOUNOUX

Primaire 

CE2-CM1-CM2

GIRMONT

Primaire 

CM1-CM2

DEYVILLERS

Primaire 

CM2

ÉPINAL

Primaire Emile Durkheim

CE1-CE2

 

La journée de remise des prix se veut ludique : une compagnie de théâtre forum « ça s’peut pas » (qui a fait intervenir le public dans les scénettes) est intervenue le matin pour interpréter Chaud Devant. Ce spectacle dédié aux écogestes de la vie quotidienne se passe en 2 temps : le spectacle en format théâtre, puis les scènes sont rejouées en faisant intervenir des élèves en tant qu’acteurs.

Le déroulement du 1er Défi (2016-2017) :

  • Rencontre individuelle des enseignants en novembre (CAE) pour déterminer le contenu du Défi et donner les premières informations : déroulement, prêt de matériel, ressources,…
  • Formation des enseignants en décembre avec l’ALEC sur les écogestes (il en existe une centaine) pour que les enseignants puissent définir leurs priorités.
  • Collecte des consommations d’énergie antérieures des écoles auprès des communes pour constituer les consommations de référence.
  • Premier relevé de consommation en novembre ; ils seront ensuite réalisés par l’école (enseignants et/ou élèves) mensuellement jusqu’en mai.
  • Vérification de la Qualité de l’air intérieur dans les classes inscrites avec le soutien du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer en décembre.
  • Prêt de la mallette pédagogique durant une semaine à deux reprises
  • Première période de décembre aux vacances de février
  • Deuxième période de mi-mars à mai
  • Fin mai : fin du suivi des consommations
  • Juin : le jury (CAE, ALEC, Inspection d’Académie) s’est réuni pour attribuer les prix selon les éléments fournis par l’enseignant (consommations mais également tout document permettant de mettre en valeur l’implication de la classe dans le Défi). Les enseignants associent majoritairement le Défi à d’autres activités : exposition d’arts plastiques, ateliers de physique, atelier théâtre…

 

Focus sur la Qualité de l’air intérieur dans les classes du Défi

Le Ministère a mis à disposition 1000 kits de mesure permettant de déterminer le taux de benzène et de formaldéhyde pour les écoles des territoires TEPCV.

La CAE a négocié 45 kits dans le cadre du Défi Ecoles. Les 7 écoles inscrites ont donc bénéficié de ces mesures.

Globalement, les résultats sont tout à fait rassurants :

  • Le taux de benzène reste limité à la valeur guide et n’atteint jamais la valeur limite.
  • Les taux de formaldéhyde restent également sous le seuil de la valeur guide.

 

Retour en images sur cette matinée

 

 

 

NEWSLETTER

 

 

couverture CAE   JUIN 2017web 1